septembre 23, 2020
Actualités

Les étudiants grévistes entament une deuxième semaine !

Les stratégies visant à renverser le président Jovenel Moise du pouvoir se poursuivent ; marches, manifestations, sit-in, et la nouvelle utilisée par les étudiants de la faculté de Droit et des Sciences économiques ne semble non plus porter fruits. En effet, depuis plus de dix jours une quinzaine d’étudiants ont entamé une grève de faim en vue d’obtenir le départ du président. Résultat ? Après ces dix jours, ils sont complètement détériorés.

Allongés sur des draps jetés à même le sol, affaiblis, visages graves, regards fiévreux mangés par la fatigue, les grévistes, après dix jours de combat, entament une nouvelle semaine dans leur lutte visant le départ du président Jovenel Moise. Déshydratés, certains ont frôlé la mort hier n’était-ce l’intervention rapide de la Croix-Rouge et le Centre Ambulancier National a confié Mackenson Jean, l’un des grévistes.

Durant ces dix jours passés au niveau de la faculté, ils dénoncent des menaces dont ils sont victimes. La nuit, les armes crépitent. Des gens cagoulés sont venus nous déguerpir. Ils ont brisé les persiennes des salles où nous sommes logés, a fait savoir Junie Salomon qui jure sur sa vie : Seul le départ du président Jovenel Moise mettra un terme à cette grève de faim, a-t-elle fait savoir.

Les étudiants auront-ils gain de cause ? Une telle démarche est elle suffisante pour porter le président Jovenel Moise à jeter l’éponge ?
Dossier à suivre !

Related Posts