novembre 14, 2019
Actualités

Lycée Jean Jacques Dessalines, neuf ans apres !

Après les responsables du lycée, c’est autour des élèves de faire entendre leurs voix. Sous des hangars depuis après le séisme dévastateur du 12 janvier, le lycée Jean Jacques Dessalines, fonctionne dans des conditions extrêmement difficiles. Malgré les efforts annoncés par le ministre démissionnaire de l’éducation, même des travaux de réaménagement n’ont pas été réalisés au niveau dudit lycée, pour la réouverture. Une situation qui soulève la colère des Lyceen-nes. Lynda Duverger, élèves de NS4, n’en peut plus . Selon elle, le lycée portant le nom du père fondateur de la nation ne mérite pas un pareil traitement.

Espace exigu, Chaleur extrême à longueur de journée, Lynda Duverger n’est pas prête de revivre pareille expérience. Elle était témoin de la tombée en syncope de plusieurs de ses camarades l’annee dernière. Elle craint que cette année que ce ne soit pas son tour. Elle explique que des fois, certains de ses camarades ont dû laisser la classe pour aller respirer ailleurs.

Pire encore, pour cette nouvelle année, aucun professeur ne s’est pas présenté dans les salles de cours durant ces trois premiers jours de classe, regrette-t-elle. Elle invite en ce sens le ministère de l’éducation Nationale et de la Formation Professionnelle à répondre à la demande des professeurs du secteur public de l’éducation en vue d’éviter le pire.

Il faut souligner que les lycées des jeunes filles et Marie Jeanne sont dans la même situation. A quand la reconstruction du lycée portant le nom du père fondateur de la nation, se demandent encore ses lycéens-nes.

Related Posts