octobre 18, 2021
Actualités

Martine Moïse n’en démord pas, la présidence toujours en ligne de mire

L’ancienne Première dame Martine Moïse vient d’accorder une interview à l’agence britanique Reuters. C’est sa troisième apparition devant la presse étrangère depuis l’assassinat de son mari, l’ancien président Jovenel Moïse. Cependant, la presse haïtienne attend toujours une entrevue de la part de madame Moïse. Mais elle est toujours aux abonnés absents. Devant les caméras du très sérieux journal britanique, Martine Moïse a renouvelé sa détermination de se porter candidat à la présidence dans les prochaines joutes électorales.

“Je n’écarte pas la possibilité de me porter candidat à la présidence aux prochaines compétitions électorales. Toutefois, pour le moment je me suis concentrée sur ma personne et sur mes enfants” a déclaré Martine Moïse qui encourage le gouvernement à convoquer les élections dans le plus bref délai.
La veuve de l’ancien chef d’État veut tenir l’héritage politique de son mari défunt, c’est ce qui explique sa volonté de se présenter pour les prochaines compétions électorales.
“Les visions de Jovenel Moïse ne doivent pas mourir” persiste Martine Moïse.

Si Martine Moïse a salué les avancées considérables relatives à l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse, elle pense que les autorités concernées doivent tout mettre en œuvre pour trouver les commanditaires de ce crime odieux.
“Les personnes qui ont intimé l’ordre et celles qui ont donné de l’argent pour éxecuter mon mari sont toujours libres et circulent en toute impunité” clame Martine Moïse qui sollicite le support des autres pays pouvant aider la justice haïtienne à établir la vérité sur cette affaire relative à l’assassinat de son défunt époux.

Christophe Noël

Related Posts