Accueil Actualités Petit-Goâve: Malgré tout, le pire est encore à craindre

Petit-Goâve: Malgré tout, le pire est encore à craindre

4

La ville de Petit-Goâve est sous les eaux depuis mercredi soir. Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville ont causé d’importants dégâts matériels et humains. Des morts, des disparus, des maisons inondées, des coulées de bout, la ville est méconnaissable. Aujourd’hui encore, deux personnes sont mortes dont un enfant de deux ans et une jeune Fille de 21 ans qui vient de boucler ses études classiques.

On dénombre 329 maisons inondées et 55 autres complètement détruites. Ces dégâts sont dus à la furie des différentes rivières traversant la ville dont Ti Ginen et Figaro. La localité de Nan Bannan est la plus touchée. Des appels à l’aide sont lancés par des habitants de la ville pour des centaines de sans abris. 163 personnes se trouvent actuellement au Lycée Faustin Soulouque transformé en abri provisoire.

Article précédentLe bureau du député Samuel D’Haiti Saccagé, des pertes de plus 100 mille dollars
Article suivantLe journaliste Jean Josué Mervil écoué au commissariat de Port-au-Prince