La FAO vient en aide au gouvernement pour essayer de sauver les palmiers et les cocotiers

AvatarWilson Maître

le Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) en Haïti a signé, ce vendredi, un projet en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), intitulé « Appui au Gouvernement dans le contrôle intégré des ravageurs des palmiers et des cocotiers en Haïti ». Ce projet, financé par la FAO, se déroulera de juin 2023 à décembre 2024 et a pour objectif principal de renforcer les capacités de la Direction de la Production Végétale et de la Protection Sanitaire (DPVPS) du Ministère de l’Agriculture, afin de lutter contre les ravageurs tels que la cochenille blanche et le Rhinocéros du cocotier qui affectent les plantations de cocotiers, de palmiers et de bananiers en Haïti.

Le projet comprendra deux phases distinctes. La première phase consistera à cultiver plus de 300 000 plantules de cocotiers en pépinière, qui seront ensuite distribuées dans les zones où les ravageurs ont le plus d’impact. De plus, 200 agriculteurs, dont 30% seront des femmes cheffes de ménages, bénéficieront d’un soutien matériel et technique, comprenant notamment du matériel d’aspersion, des équipements de protection, des produits phytosanitaires et des formations. Cette première phase vise à permettre aux agriculteurs d’adopter des pratiques de lutte efficaces contre les ravageurs et de protéger ainsi leurs cultures.

La deuxième phase du projet sera axée sur le renforcement des capacités des encadreurs dans le domaine phytosanitaire, qui seront formés à la manipulation et à l’utilisation appropriées des pesticides agricoles, en mettant l’accent sur la réduction des risques de contamination et d’intoxication. Les encadreurs seront ensuite chargés de mener des activités de lutte chimique, puis de promouvoir la lutte biologique, qui est une approche plus durable et respectueuse de l’environnement pour contrôler les ravageurs.

Le projet s’appuie sur une approche intégrée pour lutter contre les ravageurs des palmiers et des cocotiers, qui prend en compte diverses stratégies de lutte, allant de la production de plantules résistantes aux ravageurs à l’utilisation de méthodes de lutte biologique. Cette approche holistique garantira une protection à long terme des cultures et réduira la dépendance aux pesticides chimiques.

En renforçant les capacités de la Direction de la Production Végétale et de la Protection Sanitaire (DPVPS) du Ministère de l’Agriculture, le projet permettra une meilleure gestion et gouvernance dans le domaine phytosanitaire, contribuant ainsi à garantir des pratiques agricoles durables et à minimiser les risques de propagation des ravageurs, ce qui est essentiel pour assurer la sécurité alimentaire et préserver les moyens de subsistance des agriculteurs haïtiens. La collaboration étroite avec le Ministère de l’Agriculture et le soutien technique et financier de la FAO permettront de renforcer la résilience du secteur agricole en Haïti.

Wilson Maître

Wilson Maître