décembre 11, 2019
Actualités

Quel avenir pour l’Accord Mariott ?

Les acteurs de l’opposition, toutes tendances confondues, sous l’initiative de la passerelle, ont trouvé un accord pour le remplacement de Jovenel Moise depuis le 14 novembre dernier. Ils se sont entendus pour se tourner vers la Cour de Cassation.

La courte visite en Haïti de la représentante des Etats Unis auprès de l’ONU, l’ambassadrice Kelly Craff, changerait-il la donne. Chavannes Jean Baptiste, nous répond là-dessus.

La présence de Madame Kelly Craff sur le sol haitien ne va rien changer assure le leader paysan. Il est clair que Jovenel Moise doit partir et partira. S’il s’entête après les échanges planifiés par la passerelle, le pays sera barricadé à nouveau dans tous les sens pour le contraindre à accepter sa défaite, a-t-il ajouté.

La suite des choses ne serait qu’une question de méthodologie si l’on en croit Chavannes Jean Baptiste, même si le parti Fanmi Lavalas n’a pas signé l’accord ; ce dernier qui a pris part aux différentes négiciations parle déjà de l’après Jovenel Moïse. Il rassure déjà les pro-PHTK qu’il n’y aura pas de persécutions politiques.

En tout cas, trouver l’accord pour le remplacement de Jovenel Moise est une étape, trouver le mécanisme pour le contraindre à partir en est une autre. Dans l’intervalle, le pays continue de sombrer dans l’incertitude la plus totale.

Related Posts