novembre 14, 2019
Actualités Nationale

Raboteau vs Descahos: Les spectres des vieux démons de 2004 sont à craindre

Il y a 15 ans, la ville des Gonaïves était en proie à des luttes armées entre plusieurs quartiers. Théâtre des grandes batailles politiques qui ont fait capoter Jean Bertrand Aristide du pouvoir, la cité de l’Indépendance a connu de grandes luttes fratricides. Entre Raboteau, Jubilé, Descahos, Lòt bò kanal, entres autres, c’était la pagaille. Environ 15 ans après, les spectres de ces vieux démons refont leur apparition.

Entre Raboteau, fief du sénateur Youri Latortue, ancien allié de Jovenel Moïse et aujourd’hui un des leaders de l’oppostion et le quartier de Descahos, réputé proche du pouvoir, le courant ne passe pas. Depuis plusieurs jours, ils font parler la poudre. Echange de tirs, interdiction de manifester, le pire est à craindre dans la 4e ville du pays. Les habitants de Descahos interdisent à ceux de Raboteau de mettre des barricades de pneus enflammés dans leur zone et d’attaquer les locaux de la Direction régionale des Impôts. Un véritable défi pour les protégés de Latortue.

Les habitants de Raboteau avaient fait, de leur coté, une démonstration de force lundi dernier au niveau de la place d’armes, limitrophe à Descahos. Ils voulaient empêcher l’installation du nouveau délégué départemental, Jean Osner Amisial. Au moins une personne était sortie blessée. Et depuis, une véritable tension entre ces deux quartier monte d’un cran. Les mauvais souvenir des années 2003/2004 remontent dans les mémoires.

De mauvais signes qui augurent peut être le début d’une catastrophe. Opposition et pouvoir en place se battent par groupes interposés. La ville des Gonaïves est encore chauffée à blanc. Certains secteurs tentent de calmer les nerfs. Cependant, le climat reste encore très fragile.

Related Posts