novembre 28, 2020
Société

Renagsang, du Sang pour Sauver des Vies…

Lancement officiel, ce jeudi 13 décembre, à l’hotel le plaza d’une nouvelle organisation baptisée Réseau National de Groupes Sanguins de Rhésus Négatifs. Avec cette nouvelle structure, les responsables se donnent pour mission de sauver la vie en leur apportant du sang négatif.
Parmi tous les problèmes qui affectent notre système de santé, ici en Haiti, l’accès aux sangs négatifs est un pesant fardeau. Difficile de calculer le nombre de personnes mortes en raison de l’incapacité de la croix Rouge à donner du sang et du rhésus négatif en particulier aux nécessiteux. Si le Sang reste un problème, le rhésus négatif reste le nœud gordien du problème.

Etant peu nombreux, ici comme ailleurs, soit 11%, les gens de rhésus négatifs sont on ne peut plus vulnérables. C’est dans cette optique qu’un groupe de jeunes ont lancé ce jeudi 13 décembre 2018 une organisation humanitaire du nom de RENAGSANG, Réseau Nationale de Groupes Sanguins de Rhésus Négatif. Cette nouvelle structure composée de jeunes de toutes les couches sociales ayant un groupe sanguin négatif, se donne pour objectif de répondre à la carence de sang négatif et aider la Croix-Rouge qui fait face à d’énormes difficultés.

La coordonatrice du Réseau national de groupes Sanguins de Rhésus Négatif, Nancy LAINE, dans son intervention explique que l’organisation n’entend pas remplacer les entités étatiques dans leurs missions. Mais compte apporter, bien au contraire, son aide en supportant de préférence ses entités comme la Croix Rouge et le PNST, Programme National de Sécurité Transfusionnelle qui, d’ailleurs sont des partenaires du Réseau.

Plus loin la journaliste de la radio Télé Galaxie informe que RENAGSANG a déjà contribué à sauver la vie de plusieurs dizaines de personnes ayant besoin du sang négatif. « Quand on nous sollicite, nous nous efforçons toujours de trouver un volontaire. Et la personne n’a rien à payer comme frais pour la pochette de sang reçue. Tout se fait de manière gratuite. Le Réseau compte se renforcer d’avantage et doit s’étendre sur le plan national a poursuivi la coordonatrice. Elle annonce pour le début de la nouvelle année une grande campagne de sensibilisation a laissé entendre la Journaliste ».

Cette cérémonie de lancement avait réuni de nombreuses organisations de la société civile et des entités de l’Etat. Le directeur du Programme National de Sécurité Transfusionnelle, le docteur Ernst Noel, invité à intervenir, il n’a pas trouvé de mots pour féliciter les initiateurs de cette démarche. L’Homme fort du PNST, qui a déjà animé plusieurs séances de formation pour le Réseau, si l’on se fie à ses dires, s’est dit emballer dans cette affaire. Il promet au nom du ministère de la Santé publique et de la Population tout le support technique nécessaire dont le Réseau aura besoin.

Pour sa part, le co-directeur du Collectif Défenseurs Plus, Antonal Mortimer qualifie de pas dans la bonne direction l’initiative Renagsang qui, dans un élan citoyen, essaie de sauver des vies. Le défenseur des droits de l’homme dit encourager vivement les initiateurs à tenir le flambeau à un moment où le droit à la vie reste un defi pour les autorités.

Notons que cette organisation est la première dans la société civile dans ce registre et beaucoup pensent que que c’est une initiative louable qui mérite tous les supports nécessaires à un moment où le sang négatif représente un précieux sésame.

Mauryle Azaine, radion Métronome.

Related Posts