septembre 21, 2020
Actualités

Satan an tonbe, selon Jean Charles Moise

La vague de réactions se poursuit après le vote de censure infligé au premier ministre, Jean Henry Céant. Pour Moise Jean Charles, opposant farouche au pouvoir en place, le renvoi de Jean Henry Céant c’est le renvoi du pied et place maintenant au renvoi de la tête. Jovenel Moise c’est ce dont nous avons besoin. Il n’a plus la confiance de la population, il est décrié. Il n’a pas d’autres choix. C’est maintenant que commence le problème du pays. A explique le sénateur Moise Jean Charles.

« Satan an tonbe », a ajouté le leader du parti Pitit Dessalines. C’est une bataille qui est gagnée. Cette bataille va donner à l’opposition politique la possibilité de se mettre ensemble réellement. Car reconnaît-il l’existence d’un groupe du secteur démocratique qui supportait Jean Henry Céant. Plus de division. La mobilisation est prévue pour le 29 mars prochain, précise Moise Jean Charles qui prône la tabula rasa.

Pour cette Mobilisation, cette fois, Moise Jean Charles demande à la population d’ajouter « un petit piment de plus ». L’interrogé pour savoir ce que voudrait dire cette expression, il répond : « Moi même je comprends ce que cela veut dire ».

Notons que la séance d’interpellation du Premier ministre Jean Henry Céant mise en continuation au Sénat de la république est prévue pour demain mercredi.

Related Posts