mars 22, 2019
Économie

Le prêt de FMI envers Haïti, un deal politique selon Camille Charlmers

Le Fonds monétaire international (FMI) autorisera d’ici septembre prochain le décaissement d’une enveloppe de 45.3 millions de dollars américains en faveur d’Haïti pour l’aider à faire face à sa situation sociopolitique.

Le ministre de l’Economie et des finances Ronald Grey Décembre qui s’exprimait le vendredi 8 mars dernier, a déclaré que l’enveloppe de 45.3 millions de dollars, fait partie d’un programme de « prêt concessionnel » de 229 millions de dollars signé entre l’Etat Haïtien et le FMI.

L’économiste Camille Chalmers, qui intervenait sur la question, ne voit pas de bon œil un prêt pareil. « Le gouvernement haïtien n’est pas qualifié pour recevoir de tel prêt », a fait remarquer d’entrée l’économiste tout insistant sur le problème souveraineté monétaire et fiscal du pays.

« Aujourd’hui, il est clair que cet accord est venu après les différentes discussions entre le ministres des affaires étrangères haïtiens aux Etats Unis, et après le vote surprise de Jovenel Moise contre le Venezuela. Ce prêt rentre donc dans le cadre d’un deal politique. Ca n’a rien à voir un prêt qui va dans le sens de l’amélioration des conditions économiques », a poursuivi Mr Charlemers.

Azaine Mauryle

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *